Remboursement ostéodensitométrie

Écrit par les experts Ooreka

L'ostéodensitométrie est un examen qui peut être pris en charge par l'Assurance maladie sur prescription et pour les patients qui présentent des facteurs de risque.

La prise en charge n'est pas totale et concerne en priorité les personnes pour qui cet examen est jugé nécessaire et qui présentent donc des indications particulières.

Prise en charge de l'ostéodensitométrie

L'ostéodensitométrie est un examen d'imagerie médicale qui peut être pris en charge par l'assurance maladie à hauteur de 70 % sur la base d'un tarif fixé à 39,96 € (depuis juillet 2006).

Le remboursement de l'ostéodensitométrie ne peut être assuré que si le patient remplit un certain nombre de critères et si son examen a fait l'objet d'une prescription médicale.

En somme, l'examen doit être :

  • justifié (utile), ce qui signifie que le résultat de l'examen est susceptible d'entraîner une modification de la prise en charge médicale du patient ;
  • demandé par un professionnel.

Remarque : le code de cet acte est PAQK007.

Indications générales de l'ostéodensitométrie

On estime qu'un premier examen de la densité minérale osseuse (DMO) est utile dans certains cas particuliers :

  • en cas de symptômes d'ostéoporose :
    • fracture spontanée vertébrale,
    • antécédent de fracture spontanée, notamment au niveau vertébral et/ou fémoral ;
  • en cas de risque d'ostéoporose secondaire :
    • corticothérapie au long cours,
    • antécédent de pathologie susceptible d'entraîner une ostéoporose.

Indications chez la femme ménopausée

On juge l'ostéodensitométrie utile chez la femme ménopausée si, en plus des indications générales, celle-ci :

  • connaît des antécédents de fractures spontanées chez un parent proche ;
  • possède un indice de masse corporelle inférieur à 19 kg/m2 ;
  • présente une ménopause avant l'âge de 40 ans (indépendamment de son origine).

Indications pour une deuxième ostéodensitométrie

On considère qu'une deuxième ostéodensitométrie est justifiée :

  • lorsqu'un patient arrive au terme de son traitement anti-ostéoporotique (et pas lorsqu'il s'agit d'un arrêt anticipé en raison des effets secondaires) ;
  • chez la femme ménopausée dans la mesure où un traitement n'a pas été mis en place suite à un premier examen qui présentait un résultat normal ou une ostéopénie physiologique (le deuxième examen peut se faire dans les 3 à 5 ans suivants en fonctions de l'apparition de facteurs de risque).

Pour aller plus loin


Produits



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !