Sommaire

 

La déminéralisation osseuse est la réduction de la masse minérale de l'os.

De quoi se compose un os ?

L'os est vivant et se renouvelle en permanence. Il est composé de cellules osseuses (les ostéoblastes, les ostéoclastes, les ostéocytes et les cellules bordantes) ainsi que d'une matrice osseuse.

La matrice osseuse, synthétisée par  les ostéoblastes, est constituée d'une partie organique (constituée de collagène et autres protéines) et d'une partie minérale ( calcium, sodium, potassium , magnésium...) qui confère à l'os sa dureté, sa résistance.

Le remodelage ou renouvellement de l'os est indispensable au maintien de ses fonctions mécaniques (solidité pour répondre aux traumatismes) et métaboliques (équilibre phospho-calcique).

Ainsi, les ostéoblastes synthétisent la matrice et régulent sa minéralisation :

  • à maturité ils deviennent des ostéocytes et des cellules bordantes ;
  • alors que les ostéoclastes, eux, détruisent l'os ancien.

Les activités de destruction et de construction osseuse sont normalement équilibrées, grâce à une régulation effectuée par différents facteurs  tels que la vitamine D, les œstrogènes, les glucocorticoïdes, les parathormones...

La masse osseuse est déterminée de façon génétique mais aussi par des mesures hygiéno-diététiques. Elle évolue au cours de la vie, est au maximum entre 20 et 30 ans, puis se stabilise pour ensuite décroître à partir de la quarantaine.

Chez la femme, la perte est accélérée après la ménopause (à cause de la diminution du taux d’œstrogènes) : elle aura perdu entre 30 et 50 % de masse osseuse à la fin de sa vie alors que l'homme n'aura normalement perdu que 30 % de masse osseuse en fin de vie.

Lire l'article Ooreka

Déminéralisation osseuse : symptômes

La déminéralisation osseuse est un phénomène silencieux. Cela dit, quelques signes peuvent nous indiquer une perte de masse osseuse :

  • la diminution de la taille ;
  • des crampes dans les jambes et/ou les pieds la nuit ;
  • des douleurs osseuses ;
  • une fatigue extrême ;
  • des palpitations cardiaques ;
  • un grisonnement prématuré des cheveux ;
  • des ongles fragiles et cassants.

On compte plusieurs facteurs de risque à la déminéralisation osseuse :

  • l'alcool, le café, les boissons gazeuses ;
  • le tabac ;
  • l'excès de sel ;
  • le chocolat, le sucre raffiné ;
  • une consommation excessive de protéines ;
  • un apport insuffisant de vitamine D, de calcium, de magnésium, ou de potassium ;
  • le grignotage et l'alimentation style fast food ;
  • le manque de soleil ;
  • l'inactivité ;
  • certaines pathologies comme les MICI (maladies inflammatoires chroniques de l'intestin) et notamment la maladie de Crohn lorsque celle-ci évolue depuis longtemps surtout si la corticothérapie a été longue et importante ;
  • la dépression, qui serait associée à une baisse moyenne de la densité minérale osseuse de 0,35 % par an.

Traitements de la déminéralisation osseuse

On compte plusieurs traitements à la déminéralisation osseuse :

  • Les mesures hygiéno-diététiques : avoir une activité physique régulière, s'exposer au soleil 10 minutes par jour, éviter ou arrêter le tabac, avoir une alimentation équilibrée et variée, éviter le sucre et les protéines en excès qui ont un effet acidifiant sur l'organisme, lequel pour rétablir l'équilibre acide-base mobilisera la masse osseuse en libérant calcium, magnésium, potassium afin de neutraliser les acides.
  • Les traitements médicamenteux : biphosphonates ou sels de fluor...
  • Un traitement vitamino-calcique.
  • Un traitement hormonal substitutif chez la femme ménopausée (en dehors de contre-indication).

Déminéralisation osseuse : quelle évolution ?

La déminéralisation osseuse peut conduire à l'ostéoporose, maladie caractérisée par la diminution de la résistance osseuse et définie par une densité minérale osseuse basse.