Phosphatases alcalines : définition et interprétation du taux

Sommaire

Les phosphatases alcalines sont des enzymes, c’est-à-dire des substances capables de favoriser une réaction chimique dans notre organisme.

Elles sont présentes dans l’intégralité de notre corps, et plus particulièrement dans des organes comme le foie, l’intestin, les reins mais également les os et les globules blancs. Elles participent à la minéralisation des os, ainsi qu'à la fabrication du tissu osseux et du cartilage.

La mesure des phosphatases alcalines peut-être demandée lorsque le médecin suspecte une maladie des os ou du foie. Explications.

 

 

Mesure des phosphatases alcalines : comment ?

En cas de maladie touchant le foie ou les os, le nombre de phosphatases alcalines présents dans le sang augmente :

  • Ainsi, si votre médecin détecte les symptômes d'une telle maladie, il peut vous demander d'aller faire examiner votre taux de phosphatases alcalines.
  • Ce bilan est réalisé sous forme de prélèvement sanguin et se fait en laboratoire ou à l'hôpital, sur présentation systématique d'une prescription médicale.

Comment interpréter les résultats du dosage ?

Phosphatases alcalines : taux normal

Les taux de phosphatases alcalines sont donnés en Unités Internationales (UI) par litre de sang, et sont normalement comprises entre :

  • 40 à 100 UI /l chez l’adulte ;
  • 50 à 130 UI /l chez l’adulte de plus de 60 ans ;
  • 100 à 200 UI /l chez l’enfant en raison des phénomènes de croissance ;
  • 100 à 200 UI /l chez la femme enceinte.

Diminution des phosphatases alcalines

Unediminution de ces taux peut-être observée en cas :

  • d’hypothyroïdie, activité insuffisante de la glande thyroïde pouvant notamment provoquer fatigue, frilosité et prise de poids ;
  • d’une insuffisance hépatique sévère, c'est-à-dire d'une baisse anormale de l'activité du foie ;
  • d'anémie (manque de fer) sévère ;
  • de scorbut, maladie provoquée par une carence profonde en vitamine C et qui entraîne notamment une fatigue anormale, des maux de tête et des saignements divers.

Augmentation des phosphatases alcalines 

Une augmentation de ces taux peut être observée :

  • chez l’enfant jusqu’à l’adolescence, sans que cela soit nécessairement le signe d'une maladie ;
  • lors de la grossesse (2ème et 3ème trimestres) ;
  • en cas de cancers : du sein, de l'ovaire, de l'utérus, des testicules, de la prostate, du pancréas, de cancer colorectal ;
  • en cas de cirrhoses du foie ;
  • en cas de tumeur dans voies biliaires, ensemble des canaux transportant la bile sécrétée par le foie ;
  • en cas de maladies osseuses :
    • tumeurs ou métastases osseuses ;
    • maladie de Paget, qui se caractérise par un développement excessif de la masse osseuse, notamment lors de consolidations de fractures ;
    • rachitisme, maladie provoquée par une carence en vitamine D et qui freine la croissance des os.

Pour approfondir le sujet :

  • Le taux de phosphatases alcalines peut également augmenter en cas d'hépatite toxique.
  • On examine beaucoup le taux de phosphatases alcalines pour détecter les maladies du foie, notamment les cirrhoses.
  • Si votre médecin suspecte un problème de thyroïde, il peut faire vérifier votre taux de phosphatases alcalines.
  • Pour avoir une vue d'ensemble des différentes pathologies osseuses, voir notre page Maladie des os.

Aussi dans la rubrique :

Symptômes & diagnostic

Sommaire

Symptômes de la maladie

Voir 1 article de plus

Diagnostic de la maladie

Voir 2 articles de plus

Qui contacter ?

Voir 1 article de plus